​​

En 1181, Monterm Sancti Aldeberti, mont dominant le Tournaisis, a été baptisé du nom de l'Evêque de Cambrai : Saint-Aubert.

Ses habitants, les aubertins, sont aussi appelés "les longs culs du Mont" ou encore "les leongs t'chus" en patois local...

Selon la tradition, c'est au pied du Mont que Childéric, Roi des Francs, père de Clovis, mourut en 481. En raison d'un pèlerinage remontant au 14ème siècle, on l'appelle aussi Mont de la Trinité. L'existence du Mont-Saint-Aubert est déjà signalée dans une charte de l'Abbaye de Saint-Médard de Tournai en 1167. La paroisse dépend alors des évêchés de Cambrai et d'Arras.

Le village du Mont-Saint-Aubert a appartenu à la châtellenie d'Ath jusqu'en 1669 et fût ensuite rattaché par Louis XIV à la banlieue de Tournai.

En 1701 il est intégré au Tournaisis, avant d'être placé en 1723 sous la juridiction du Conseil souverain du Hainaut.

Au sommet du Mont se trouve l'église Saint-Aubert, bâtie en 1774 à la place de la Chapelle dédiée à la Vierge et reconstruite en 1850 après un incendie. Elle est entourée d'un cimetière dans lequel un espace honore les grands noms de la littérature et de la poésie belge : le Jardin des Poètes, inauguré en 1971.

Le site réserve un superbe panorama sur la vallée de l'Escaut, la ville de Tournai, la Flandre, le nord de la France et le Borinage.

Du côté ouest de l'église, descend, jalonné de pierres gravées, le Sentier des poètes créé à l'initiative du poète Géo Libbrecht.     

A la rue du Bourdeau, le château de Rinval, de style Louis XVI, se profile au bout d'une drève. Rue Crombie, la ferme de la Crombie, entourée de rangées de peupliers, date du 18ème siècle. La ferme du Moncheau (ferme pédagogique), rue du Vieux Comté, date quant à elle, de 1736.

 webmaster : dessus-le-mont  /  2019

Appelez Jasmine dès maintenant pour réserver :

00 32 (0) 69 22 93 51  -  0032 (0) 471 56 07 08